R&D

CRPCC

Centre de Recherches en Psychologie, Cognition, Communication
EA 1285

Depuis Octobre 2013, le Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication  de l’Université de Bretagne-Sud travaille avec l’équipe « Simulation » de l’Institut de Formation des Professionnels de la Santé de Lorient. Aujourd’hui, ces travaux se poursuivent dans un environnement idéal pour la recherche, celui proposé par le C3S à l’Hôpital du Scorff.

Labo-CRPCC-01

Objectif

Notre objectif est de mieux comprendre l’activité cognitive des personnels soignants en situation de travail, grâce à la simulation. Les compétences techniques et non-techniques (communication, gestion des tâches, prise de conscience de la situation, …) des personnels soignants, médicaux et paramédicaux, sont étudiées.

Les résultats de ces recherches permettront de faire de nouvelles propositions dans le champ de la formation, mais aussi de l’ergonomie des environnements de travail.

Nos travaux ont déjà donné lieu à quelques publications, à un niveau national et international.

Publications du C3S et du CRPCC :

Publication dans Journal of Advanced Nursing (JAN)

Publication dans Intensive and Critical Care Nursing (ICCN)


Témoignages

Marion Le Courtois

Marion Le Courtois

Marion Le Courtois

« Je suis étudiante en première année de Master Politiques Sociales, Santé et Solidarité à l’Université de Lorient. J’aimerai devenir ergonome et suis intéressée par la recherche. Grâce au C3S, j’ai l’opportunité de réaliser une analyse du domaine de travail du personnel soignant en situation d’urgences médicales pendant mon stage, en collaboration avec le laboratoire CRPCC. J’étudie actuellement les phénomènes de synchronisation et espère continuer ces recherches l’année prochaine. »

 

Angèle Le Mestre

Angèle Le Mestre

Angèle Le Mestre

« Initialement de profession paramédicale, j’ai repris un parcours universitaire à l’UBS de Lorient en Master Politiques sanitaires, sociales et solidarité. Le partenariat entre le C3S et le Centre de recherche (CRP2C) me permet de donner une nouvelle dimension à mon cursus, et de l’orienter vers la démarche de recherche en santé.

La simulation en santé apparait aujourd’hui incontournable dans la formation de nos professionnels de santé. L’idée de pouvoir approfondir les connaissances dans ce domaine en menant des travaux de recherche m’enthousiasme particulièrement. La recherche en simulation va permettre de promouvoir et d’optimiser l’utilisation de la simulation. C’est dans cette dynamique que je souhaite m’inscrire. »