S’entraîner à la prise en charge des urgences obstétricales

Les hémorragies de la délivrance sont fréquentes et redoutées. Face à ce risque, les équipes obstétricales et d’anesthésie du CHBS se sont retrouvées à C3S pour une journée de simulation.

formation_hemoragie_delivrance01 formation_hemoragie_delivrance02 formation_hemoragie_delivrance03 formation_hemoragie_delivrance04



Témoignages

Dr Sophie FRESSARD, gynécologue obstétricien

Sophie Fressard

Sophie Fressard

« Cette expérience est vraiment très enthousiasmante.

Elle permet de vivre une situation de stress avec plus de  recul. Cela permet de mieux voir comment nous interagissons, l’importance des rôles de chacun, la nécessité d’une communication claire…

Si les nombreuses situations de stress auxquelles nous pouvons être confrontés en garde d’obstétrique  pouvaient être vécues en simulation avant d’être vécues à 3h du matin quand la garde est seule pour l’affronter, je pense que les équipes  gagneraient en sérénité, les patientes aussi. »

Dr Nathalie HELOU, anesthésiste

Nathalie Hellou

Nathalie Helou

« L’hémorragie du post partum immédiat (HPPI) est une urgence obstétricale qui met rapidement en jeu le pronostic vital des parturientes. Elle reste la première cause de mortalité maternelle dans notre pays. Son traitement repose sur une prise en charge multidisciplinaire rapide et chronométrée. Nous avons récemment, avec le groupe de travail sur ce sujet, remis à jour le protocole de prise en charge de l’HPPI selon les dernières recommandations des experts.

La simulation nous a permis, d’être au plus près d’un cas réel d’HPPI et de mettre en situation tous les acteurs dont le rôle est indispensable à cette prise en charge (anesthésiste, obstétricien, IADE, sage-femme, auxiliaire de puériculture). Il est nécessaire que dans une situation aigue comme celle-ci, chacun puisse rapidement trouver efficacement sa place car cela est un gage de sécurité pour les patientes. La communication entre les acteurs est fondamentale, tout comme les gestes techniques et les décisions thérapeutiques. Le débriefing après séance de simulation atteste de ces différents points. Le C3S nous permettra désormais de conserver un niveau de compétence pour les équipes médicales et paramédicales, ce qui est capital dans ce type d’urgence grave, et heureusement peu fréquente. Cela représente tout l’enjeu de la formation continue de demain des équipes travaillant au bloc obstétrical. »

Stéphanie SOURGENS BALHADERE, cadre sage-femme

Stéphanie Sourgens Balhadere

Stéphanie Sourgens Balhadere

« Cette matinée de simulation sur le thème de l’HPPI (hémorragie du postpartum immédiat) a permis aux équipes pluridisciplinaires du bloc obstétrical et d’anesthésie de partager un moment privilégié, pour échanger sur ses pratiques en toute confiance.

Le groupe a pu s’exprimer en pré-test sur ses attentes, ses appréhensions, afin d’être rassuré sur la notion très importante de « non-jugement » et de respect de l’ensemble des acteurs ; pour enfin participer à la séance de simulation filmée, avec la mise en œuvre d’un scénario non connu du groupe, avec une distribution des rôles aux différents participants.

Au cours de la visualisation de la séance, un temps dédié au débriefing a permis  de mettre en avant les points forts et les améliorations à apporter au travail en équipe.

Ce travail réflexif a permis d’assoir le rôle d’un leader avec une position spatiale et fonctionnelle à tenir, c’est le chef d’orchestre qui délègue et réalise une synthèse.

L’autre point relevé est l’importance de la communication interprofessionnelle avec une circulation fluide de l’information malgré  un nombre d’intervenants important dans la pièce.

De même les compétences relationnelles des professionnels ont pu être valorisées grâce à la fonction interactive du mannequin, la parturiente reste en effet  consciente pendant toute la prise en charge et doit être rassurée et informée.

La simulation est un excellent outil pédagogique qui facilite l’apprentissage par « ses erreurs » et l’adaptation aux situations changeantes.

Je pense qu’il serait intéressant que cet outil émarge à un projet de programme de Développement Professionnel Continu (DPC) sur le territoire, afin de faciliter le suivi d’un programme DPC aux agents du CHBS et ainsi satisfaire à leur obligation annuelle en tant que professionnel de santé.

On peut aussi se poser la question d’utiliser la simulation comme outil de pilotage de qualité au sein des établissements de santé afin de mener des EPP ou une analyse de causes profondes consécutives à  un évènement indésirable. »

Comments are closed.